• Traversée St Tropez / Baléares

     

    Un dernier coup d’oeil sur la météo.

     Sorti de la baie de St Tropez, le vent monte à 15 nds, l’éolienne tourne et  MesAnges file à 4-5 nds.

    Papa aperçoit un geyser, ce doit être une baleine.

    Durant cette journée, nous avons aperçu : - une baleine        - 3 dauphins solitaires      

     

     - 3 dauphins 

     

    Vers midi, le vent s’est levé à 16 nds plein sud avec la houle rendant le repas désagréable, 1 ris dans le génois et la GV ont donc été prit.

     

    Vers 15h lors de ma sieste, ma canne à pêche a sonné, ca mord!!!

    Je sors de ma couette en boxer, pas le temps de m’habiller, et remonte la canne.

    C’est dur !!!

    C’est une branche!!! =( ( avec le courant et la vitesse du bateau, la branche pesait ) 

    Déçu, je retourne me coucher

    Vous noterez la différence de tenue vestimentaire entre nous deux =)

    Faisait-il chaud ou froid LOL

     

    Traversée St Tropez / Baléares

     Vers 17h, après ma sieste, le vent est tombé à 8 noeuds, on met le moteur, cap au Sud.

    La nuit est aléatoire : un coup moteur, un coup voile, …

     

     

     

    Vers 9h, le vent s’est stabilisé à 10 nds de Sud nous permettant d’éteindre le moteur. Quel soulagement.

    En naviguant, papa découvre que la manille tenant le génois vers le bas s’est défaite ( à tout moment, le génois pouvait monter ) donc on a fait descendre le génois pour rattacher la manille à cette voile.

    En même temps, on a eu la venu des dauphins qui nous souhaitaient bien le bonjour =) 

    Traversée St Tropez / Baléares

     

     

     La journée est assez mouvementée à cause de la houle de face, mais MesAnges trace quand même à 5nds avec quelques pointes à 6nds.

     

     

    Traversée St Tropez / Baléares

     

    Traversée St Tropez / Baléares

     

    Traversée St Tropez / Baléares

     Et la 2 ème nuit a été très difficile pour tout le monde car on a fait que du moteur jusqu’à 10h du matin où le vent s’est positionné Sud permettant une trajectoire direct vers Minorque à 5 nds de moyenne.

    Dans la matinée, on ne voyait pas à 50m autour de nous, on naviguait tout au radar. On a croisé un Tanker et des cargos, aucun voilier. Dans l’après midi, comme l’avaient annoncé Lamma et windyty ( des météos) , le vent s’est levé à 20 nds et devraient dans la soirée se renforcer à 30-35 nds. 2 ris dans la grand-voile avec trinquette, nous filons à 7 nds.

    Traversée St Tropez / Baléares

    Traversée St Tropez / Baléares

     

    Donc pour résumer, on a fait une navigation en ayant toujours le vent de face nous contraignant à tirer des bords, nous rallongeant de 70 milles soit 270 milles au lieu de 210 milles parcourus. Tous ça fait en 3 jours et 2 nuits de nav’ avec un vent ne dépassant pas les 20 nds avec toujours une mer belle à peu agitée.

    Traversée St Tropez / Baléares

     

    Le vent est complètement tombé. On va pouvoir se reposer et passer une nuit calme, enfin c’est ce que l’on pensait…

     

    Traversée St Tropez / Baléares

     

    Traversée St Tropez / Baléares

     La nuit a été calme jusqu’à 3h du matin où le vent a commencé à forcir, les alarmes de mouillage sonnaient, moteur en marche, on guette, les rochers qui ne sont pas loin derrière, j’aime pas ça.

    A 6h du matin, l’alarme sonne, il y a 30 nds de vents et MesAnges  dérive lentement vers le rochers, on attend de voir si l’ancre s’est raccroché. Il y a au sondeur : 6,8m puis 5, 4, et 3,8.

    Nous décidons de remonter la chaîne et d’aller mouiller plus loin.

    Le vent nous pousse d’un côté à un autre et on ne tient plus sur la chaîne.

    Lorsque l’ancre pleine d’algues est remontée, je lui signale qu’il peut partir mais une rafale plus forte que les autres met MesAnges en travers le faisant dériver vers les rochers qui deviennent de plus en plus proche. Papa fait rugir le moteur et commence à prendre de la vitesse tout en tournant. On tente ensuite d’aller un peu plus loin. Pour info, nous avions mit la bouée d’orin car nous n’étions pas sur des fonds ( elle permet de décoincer l’ancre par l’avant si elle est entre 2 rochers ) et en la ramassant dans son enrouleur intégré, il y a eu des noeuds. J’essaie en vain de les défaire mais rien à y faire, je la met dans le cockpit car il faut d’abord mouiller.

    Arrivé à un endroit un peu plus loin, dans la même rade, on essaie de remouiller, mais l’ancre ne parvint pas à s’accrocher, les fonds sont d’algues mortes. MesAnges dérive une nouvelle fois vers les rochers. Il fait bien sur encore nuit pour faciliter le tout. On remonte l’ancre encore pleine d’algues et décidons d’aller dans une autre anse avec marqué « sable » sur le GPS. Après 15 min de nav’ au moteur, nous arrivons au mouillage et mettons l’ancre qui accroche de suite. MesAnges « installé », nous pouvons enfin soupirer et prendre notre petit déjeuner, le vent de 30 nds s’est calmé à 20 nds et continue à baisser. Tout le monde va ensuite se recoucher, on est épuisé.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :